Données du Jour ARS 25 Juin 2020


26 juin 2020


data/medias/covid-19/2020-06-25_donnees-du-jour.pdf


Données du Jour ARS 22 Juin


22 juin 2020


data/medias/2020-06-22_donnees-du-jour.pdf


Données du Jour ARS situation COVID


17 juin 2020


data/medias/2020-06-16_donnees-du-jour.pdf


Retrouver ses ancêtres en Alsace - Doris KASSER - FREYTAG


14 juin 2020



85 Ans Mr Mangue


06 juin 2020


85 printemps pour Jean Mangue

 

Jean Mangue a fêté ses 85 ans.  Photo L’Alsace /M.C.

Né à Éteimbes le 5 juin 1935, Jean est le petit dernier d’une fratrie de trois enfants. Ses parents, Charles Mangue et Marie Danzé étaient exploitants agricoles. Sa scolarité débute sous l’occupation allemande, sur les bancs de l’école de Bretten. L’enseignement se fait en Hochdeutsch, pas vraiment sa langue maternelle ! Du coup, quatre années plus tard, l’Alsace redevenue française, il a fallu rattraper le retard pris dans la langue de Molière, chose faite grâce à des cours du soir.

Sa vie professionnelle est déjà tracée. Fils d’agriculteurs, agriculteur il deviendra. À 14 ans, il se rend à l’École d’agriculture de Traubach-le-Haut une fois par semaine, les six autres jours étant consacrés aux travaux de l’exploitation familiale.

À 21 ans, Jean est appelé sous les drapeaux. On est en 1956 et la guerre d’Algérie bat son plein. Après ses classes au 56 1/A effectuées à Sarrebourg, il est envoyé dans l’Oranais, au 21e RIMA, en tant que tireur-artilleur. « Je ne pourrai jamais oublier ces 21 mois passés là-bas, les horreurs qui marquent à jamais les mémoires ! ».

Rentré en Alsace au printemps 1958, il fait la connaissance de Claudine Bousset lors d’une Kilbe à Chavannes-sur-l’Étang. Les jeunes gens se marient le 26 novembre 1960 à Foussemagne. Ils auront quatre enfants : Pascal en 1961, Fabienne en 1962, Jean-Michel en 1965 et Jocelyne en 1971. Sept petits-enfants et deux arrière-petits-enfants sont venus agrandir la famille pour son plus grand bonheur.

Jean a été décoré de la médaille d’honneur régionale, départementale et communale en argent et de la médaille d’AFN. Pendant 50 ans, il a offert ses services à sa paroisse. Retraité depuis 1993, il entretient toujours avec goût son environnement extérieur. Il est l’un des premiers à installer ses décorations de Noël dans son jardin. Il ne se départit jamais de son beau sourire et a toujours une main levée pour saluer les villageois.

À l’occasion de ses 85 ans et dans le contexte actuel le maire, Yves Conrad, et son conseil municipal lui ont porté un « e-toast ».