Mot clé

inondations


Inondations Eteimbes


06 juin 2018


https://www.lalsace.fr/haut-rhin/2018/06/05/apres-l-orage-une-ecole-fermee-deux-autres-perturbees

Écoles perturbées et importants dégâts dans le Vallon du Traubach

Autre secteur fortement touché dans le Sundgau, le vallon du Traubach. Une dizaine de villages ont subi d’importantes coulées de boue et des inondations. En quelques minutes à peine, la rivière le Traubach est entrée dans une crue destructrice.

L’école d’Eteimbes, où sont scolarisés plus de cent enfants de cinq localités (Eteimbes, Bretten, Bellemagny, Saint-Cosme et Bréchaumont), était fermée hier. David Tournier, l’inspecteur de l’Éducation nationale de la circonscription de Thann, s’est rendu sur les lieux en matinée. La bibliothèque a notamment subi de gros dommages. Les cours devraient reprendre ce jeudi.

À Bretten, les voiries communales se trouvaient en chantier en raison de l’installation de la fibre optique ce qui a aggravé le phénomène de ravinement.

Dans tout le vallon du Traubach, la circulation automobile est restée délicate toute la journée, les chaussées étant partiellement recouvertes de boue. Certaines routes en direction du Territoire de Belfort étaient toujours barrées hier en fin d’après-midi.

Autre secteur touché : Balschwiller, Spechbach et plus encore Aspach ainsi que Bernwiller où, par une vague qui arrivait en contrecoup par le ruissellement en amont du village, une rue a été submergée vers 23 h, à tel point que la nouvelle piste cyclable qui venait d’être réalisée s’est affaissée de 40 centimètres sur une vingtaine de mètres.

De l’autre côté du Sundgau, dans la vallée de Hundsbach, l’aval a été très impacté également, notamment les communes de Wittersdorf, et plus encore Tagsdorf et Heiwiller où une grande partie des maisons situées le long des rues principales ont vu leurs caves inondées.


Nuit de boue…


06 juin 2018


De nombreux Sundgauviens ont passé une nuit de boue entre lundi et mardi. Un bref, mais très violent, orage a provoqué coulées de boue, inondations et crues des ruisseaux. Pompiers, gendarmes et agents des routes ont procédé à des dizaines d’interventions. Altkirch, vallon du Traubach, Muespach, Werentzhouse, Spechbach ou Wahlbach sont les plus touchées.

 

À l’école d’Eteimbes hier matin, parents, enseignants et élus étaient en plein nettoyage.  Photos  DNA/J.S.

01 / 06

À l’école d’Eteimbes hier matin, parents, enseignants et élus étaient en plein nettoyage. Photos DNA/J.S.
À Diefmatten hier matin : c’est le village qui est le plus durement touché.  Photo DNA

02 / 06

À Diefmatten hier matin : c’est le village qui est le plus durement touché. Photo DNA
À Wahlbach, l’entreprise de Patrick Bilger a été dévastée. Il l’avait ouverte en avril…  Photo DNA

03 / 06

À Wahlbach, l’entreprise de Patrick Bilger a été dévastée. Il l’avait ouverte en avril… Photo DNA
À Spechbach, c’est essentiellement la rue de Galfingue qui a été touchée. Photo DNA

04 / 06

À Spechbach, c’est essentiellement la rue de Galfingue qui a été touchée. Photo DNA
A Heiwiller, quasiment toutes les caves situées le long de la rue principale, la D19bis, ont été inondées.

05 / 06

A Heiwiller, quasiment toutes les caves situées le long de la rue principale, la D19bis, ont été inondées.
La piste cyclable à Bernwiller s’est affaissée de 40 cm.

06 / 06

La piste cyclable à Bernwiller s’est affaissée de 40 cm.

 

• « Ça fait quarante-deux ans que j’habite ici, sur la place de la mairie à Bernwiller, et je n’ai jamais vécu ni vu cela ! La cave de ma maison a été complètement inondée, on a dû faire venir les pompiers. Je savais que cela pouvait arriver, mais pas à ce point-là. C’est monté d’un coup. Il n’y avait rien et puis cinq minutes après… » , Odette Schittly, Bernwiller.

• « Ce n’est pas tellement la pluie qui est tombée vers 19 h sur le village qui a provoqué la catastrophe à laquelle nous sommes confrontés. En fait, l’eau était même en train de se résorber quand son niveau a soudainement remonté très vite vers 23 h-minuit, à cause de ce qui ruisselait des champs et plus encore, arrivait de l’amont du village. Et là, ça a été spectaculaire. La nouvelle voie verte a été complètement ravinée, tout est à refaire », Philippe Schittly, maire de Bernwiller.

• « Quand l’étanchéité du pont de la rue François-Joseph-Deyber avait été refaite, il aurait été facile d’en surélever le niveau, ou au moins de mettre une buse supplémentaire à côté pour éviter tout engorgement. Eh bien non, ça n’a pas été fait ! Aucune anticipation, résultat, trois inondations en deux ans ! Dans la vallée de la Largue au moins, le Smarl (ndlr : désormais Epage de la Largue) a fait des travaux pour atténuer les crues. Ici rien. Il faut faire des bassins d’orage et arrêter de planter du maïs partout ! » Plusieurs habitants de Bernwiller, parmi lesquels Brigitte Mathis, dont le Jardin remarquable a été très endommagé.

• « En dix minutes, tout a été perdu. Un vrai fleuve, vers 19 h. Les 30 carpes koï que j’élevais, dont certaines de 50 centimètres, ont été emportées. Ce matin, j’ai vu des corbeaux qui en bouffaient plus loin… J’avais un hectare d’objets déco et zen pour le jardin, la nourriture pour les poissons, il n’y a plus rien. Même ma voiture doit partir au garage », Patrick Bilger, la gorge serrée. Il avait ouvert son entreprise Bassin Plus à Wahlbach en avril…

• « Tous les ans à la même époque, ça devient une habitude. On a pris les devants donc, en réalisant un petit muret devant la descente de cave et en surélevant les bouteilles de vin dans la cave. Pas de dégâts, si ce n’est de la saleté. Mais ça reste pénible ! », Thiebaut Flory, gérant du restaurant La Couronne à Tagsdorf.

• « La vague de boue a été jusque sur le parking, dans les halls d’expositions et les ateliers. La dernière fois, c’était il y a douze ans. Depuis, le champ en face de la concession avait été en polyculture. Plus cette année : quelle idée de mettre un champ de maïs en pente ! » , Jean-Marc Fritsch, patron du garage Renault d’Altkirch.

• « Nos fossés sont conçus pour évacuer l’eau des routes, pas comme des bassins d’orage au pied des champs de maïs… » , Christophe Gerhard de l’Unité routière d’Altkirch.


Réparer les dégâts


06 juin 2018


Le Sundgau a été diversement touché par les pluies d’orage lundi soir : alors que certains villages, dont ceux de la vallée de la Largue, ont été préservés, d’autres ont été très fortement impactés par les coulées de boue.

 

Opération nettoyage après le passage de l’eau à Werentzhouse. Photo DNA/Noëlle Blind-Gander

01 / 22

Opération nettoyage après le passage de l’eau à Werentzhouse. Photo DNA/Noëlle Blind-Gander
De nombreuses caves ont été inondées.Photo  L’Alsace/ F. Z.

02 / 22

De nombreuses caves ont été inondées.Photo  L’Alsace/ F. Z.
Des enseignes inondées à Altkirch.Photo  DNA/ Nicolas Lehr

03 / 22

Des enseignes inondées à Altkirch.Photo  DNA/ Nicolas Lehr
Wahlbach ce mardi matin après le passage de l’eau.Photo  DNA/ Nicolas Lehr

04 / 22

Wahlbach ce mardi matin après le passage de l’eau.Photo  DNA/ Nicolas Lehr

05 / 22

06 / 22

07 / 22

08 / 22

09 / 22

10 / 22

11 / 22

12 / 22

13 / 22

14 / 22

15 / 22

16 / 22

17 / 22

18 / 22

19 / 22

20 / 22

21 / 22

22 / 22

 

Nombre de Sundgauviens étaient, ce mardi, comme les Gaulois : ils avaient peur que le ciel ne leur tombe encore une fois sur la tête cette semaine puisque de nouvelles intempéries sont annoncées. Jusqu’à présent, le sud de l’Alsace avait été plutôt épargné par les orages, celui survenu lundi soir a laissé des traces dans plusieurs secteurs.

Des entreprises inondées à Altkirch

À Altkirch, certains secteurs bien précis ont subi des dégâts d’orage et ce sont notamment des entreprises qui en ont fait les frais. Dans la zone industrielle nord, en direction de Dannemarie, longée par la RD419 bordée de l’autre côté par des champs, un magasin de deux-roues situé en contrebas de la route a été encerclé par une vague de boue qui a traversé la chaussée. Le gérant était en état de sidération lundi soir devant ses locaux et son parking souillés. La vague boueuse a également envahi le parking d’un supermarché et d’un restaurant voisins. Dans un autre secteur de la ville, en direction de Bâle, c’est un garage automobile qui a été envahi par la boue dévalant de la colline en face.

Enfin, dans la basse-ville, l’eau est brusquement montée de plus d’une dizaine de centimètres dans le quartier où se situe le centre de secours des sapeurs-pompiers, empêchant les camions de sortir par l’entrée principale. Heureusement, les véhicules ont pu quitter la caserne par les portes arrières.

Écoles perturbées et importants dégâts dans le Vallon du Traubach

Autre secteur fortement touché dans le Sundgau, le vallon du Traubach. Une dizaine de villages ont subi d’importantes coulées de boue et des inondations. En quelques minutes à peine, la rivière le Traubach est entrée dans une crue destructrice.

L’école d’Eteimbes, où sont scolarisés plus de cent enfants de cinq localités (Eteimbes, Bretten, Bellemagny, Saint-Cosme et Bréchaumont), était fermée hier. David Tournier, l’inspecteur de l’Éducation nationale de la circonscription de Thann, s’est rendu sur les lieux en matinée. La bibliothèque a notamment subi de gros dommages. Les cours devraient reprendre ce jeudi.

À Bretten, les voiries communales se trouvaient en chantier en raison de l’installation de la fibre optique ce qui a aggravé le phénomène de ravinement.

Dans tout le vallon du Traubach, la circulation automobile est restée délicate toute la journée, les chaussées étant partiellement recouvertes de boue. Certaines routes en direction du Territoire de Belfort étaient toujours barrées hier en fin d’après-midi.

Autre secteur touché : Balschwiller, Spechbach et plus encore Aspach ainsi que Bernwiller où, par une vague qui arrivait en contrecoup par le ruissellement en amont du village, une rue a été submergée vers 23 h, à tel point que la nouvelle piste cyclable qui venait d’être réalisée s’est affaissée de 40 centimètres sur une vingtaine de mètres.

De l’autre côté du Sundgau, dans la vallée de Hundsbach, l’aval a été très impacté également, notamment les communes de Wittersdorf, et plus encore Tagsdorf et Heiwiller où une grande partie des maisons situées le long des rues principales ont vu leurs caves inondées.

Un « fleuve » à Wahlbach

Quant à Wahlbach, un véritable fleuve large de plusieurs dizaines de mètres s’y est formé en dix minutes, lundi vers 19 h, en extrémité d’agglomération vers Heiwiller : la dernière propriété a été submergée et notamment, l’élevage de carpes koï qui y avait été créé en avril dernier. Il est dévasté.

Par chance hier, le soleil a aidé tous ceux qui se livraient à la valse des pelleteuses, pelles, balais et remorques. Mais sous l’effet de la chaleur, des nuages de poussière venaient piquer les yeux sur certaines routes.

Si les questions d’urbanisme revenaient évidemment sur le devant de la scène hier, la culture du maïs a également été pointée du doigt, accusée par beaucoup d’accentuer les phénomènes de ravinement et par conséquent, les coulées de boue.


Après l’orage, une école fermée, deux autres perturbées


05 juin 2018


Conséquence du violent orage qui s’est abattu lundi soir sur le Sundgau, le fonctionnement des écoles d’Eteimbes, Diefmatten et Soppe est fortement perturbé.

 

A l'école d'Eteimbes, l'heure est au nettoyage. L'établissement restera fermé toute la journée. PHOTO DNA - Julien STEINHAUSER

01 / 04

A l'école d'Eteimbes, l'heure est au nettoyage. L'établissement restera fermé toute la journée. PHOTO DNA - Julien STEINHAUSER

02 / 04

03 / 04

04 / 04

L’école intercommunale «Les Cardamines» d’Eteimbes restera totalement fermée aujourd’hui sur décision du maire et du syndicat scolaire. Plus de vingt centimètres de boue ont envahi le sous-sol qui abrite la bibliothèque. L’entrée de l’école est aussi jonché de gravats et de terre. Cette école accueille une centaine d’enfants de cinq villages : Eteimbes, Bretten, Bellemagny, Saint-Cosme et Bréchaumont.

Ce mardi matin, les enseignants, parents d’élèves et les élus locaux sont occupés à nettoyer les lieux.

À Eteimbes, la salle communale voisine de l’école a aussi été inondée.

Un peu plus loin, à Diefmatten, l’école communale a aussi subi de gros dégâts. Toutefois la classe est assurée car les écoliers sont accueillis sur les autres sites scolaires de ce RPI. Diefmatten fonctionne en effet en regroupement avec les localités de Falkwiller, Hecken et Gildwiller où les dégâts sont moindres.

Enfin, un site du RPI de Soppe-Mortzwiller, celui de Soppe-le-Haut a été inondé et ne peut accueillir les enfants. Les cours ont toutefois lieu dans une salle communale.

L’inspecteur de l’Éducation nationale de la circonscription de Thann, David Tournier, s’est rendu ce matin dans ces trois établissements.


Recherche

Météo

Météo

Agenda

Juin lun mar mer jeu ven sam dim
22 31 01 02 03 04 05 06
23 07 08 09 10 11 12 13
24 14 15 16 17 18 19 20
25 21 22 23 24 25 26 27
26 28 29 30 01 02 03 04

Mairie


Mairie de Eteimbes

7 Rue de Bretten
68210 Eteimbes

Tel.: 03 89 26 93 21
Fax.: 03 89 26 98 87

Mardi : 09h-11h
Jeudi : 14h-16h
Permanence du maire et de ses adjoints:
Le jeudi de 18h00 à 19h00

Accès direct

Liens

Derniers articles

Archives

Localisation