L’église se refait une beauté


20 décembre 2013


La commune d’Éteimbes a entrepris des travaux de bardage du clocher de l’église, dont le crépi était en mauvais état. Les vibrations causées par les cloches ont été supprimées par l’installation d’amortisseurs.

« Depuis quelques années, nous étions confrontés aux problèmes récurrents du crépi qui se fissurait et tombait. C’est sans doute en raison des battements des deux cloches qui provoquaient des vibrations dans tout l’édifice », explique Jean-Luc Fink, maire d’Éteimbes. L’église Saint-Pantale a été construite en 1771. Déjà, en 1870, le clocher en bois menaçait de s’écrouler. Il avait été remplacé par une tour en grès rose qui dominait à 39 m. Nouvelle restauration en 1953 : la tour a été démontée et remplacée par un troisième clocher, moins élevé. En 1963, le clocher a été à nouveau refait.

Les travaux de restauration devraient apporter une solution durable. L’opération consiste à habiller le clocher d’un bardage en plaques de fibrociment posées horizontalement. Les travaux ont été confiés à l’entreprise Schwob-Construction de Traubach-le-Bas. On en profite aussi pour revoir toute la partie étanchéité du bâtiment, notamment la modification d’une descente d’eaux pluviales, la rénovation des abat-son, la révision de la toiture, le remplacement de gouttière et la mise en place de pare-pluie sur un nouveau lattage.

Une nouvelle jeunesse

« Nous avons aussi observé, lorsque les deux cloches fonctionnaient, une résonance qui partait du clocher jusque dans la dalle de la nef, causant des vibrations dans tout l’édifice », affirme le maire. La commune a décidé d’installer des amortisseurs. Fixés sur des châssis, les silentblocs permettront de neutraliser les à-coups provoqués par le balancement des cloches lorsque sonne le carillon. Et de tranquilliser les fidèles lors des offices religieux.

L’investissement s’élève à 35 893 € TTC, dont 20 % pris en charge par le conseil général, soit 6000 €. Le conseil régional, dans le cadre du programme de soutien à l’emploi et à la relance économique, a apporté 9000 €. Enfin, le conseil de fabrique de l’église a participé pour 2000 € aux travaux qui redonneront une nouvelle jeunesse au clocher de l’église.


Pour conclure l’année scolaire, les élèves de l’école intercommunale


13 juillet 2013


 

DR

Pour conclure l’année scolaire, les élèves de l’école intercommunale d’Éteimbes, Bréchaumont, Bellemagny, Bretten et Saint-Cosme ont participé à une journée Koh Lanta, sous la houlette de Lionel Michallet, organisateur, et de l’équipe enseignante.

Près de 120 enfants, de la maternelle au CM2, se sont retrouvés le matin à l’école d’Eteimbes et, profitant du beau temps, ont parcouru à pied les 5 km qui les séparent du stade de football de Bréchaumont, lieu des épreuves.

Sur place, regroupés au sein de huit formations, les enfants s’en sont donné à cœur joie au fil des huit épreuves au programme. Les plus appréciés de ces défis étaient : les prisonniers, les idéogrammes, le cochon pendu, l’équilibre, les récipients, le tir à l’arc…

Les enfants ont pris énormément de plaisir et fait preuve de pugnacité et de volonté, comme dans l’épreuve du cochon pendu où certains d’entre eux seront allés au bout de leurs forces pour vaincre leurs petits camarades.

Au final, c’est la formation des Tayak, avec trois victoires, qui a remporté l’édition 2013 de la journée Koh Lanta, devant les Batang et les Mawaï.


Claudine Mangue a fêté ses 80 ans


10 mars 2013


Originaire de Foussemagne dans le Territoire de Belfort, Claudine Mangue est née le 9 février 1933 au foyer de Raymond Bousset et Eugénie Hantz. Ses deux sœurs habitent toujours dans le village natal.

Après avoir fréquenté l’école communale jusqu’à ses 14 ans, Claudine s’adonne à temps plein aux travaux de la ferme de ses parents, car son papa est fait prisonnier par les Allemands et passera cinq années de captivité dans des exploitations agricoles en Allemagne. Vaches laitières et chevaux n’ont pas de secret pour elle et les fenaisons se succèdent…

En mai 1958, lors de la fête du village de Chavannes-sur-l’Étang, elle fait la connaissance de Jean qui rentre d’Algérie où il a combattu sous l’uniforme français. Ils se marient le 26 novembre 1960 dans la chapelle de Foussemagne et s’installent à Eteimbes pour exploiter la ferme des parents de Jean.

Une passion pour les fleurs

Pascal vient agrandir le foyer en 1961. Il habite à Fêche-l’Église et a deux filles. En 1962, naît Fabienne. Elle vit à Eteimbes et a également deux filles. Jean-Michel vient au monde en 1965. Il a élu domicile à Eteimbes et a un fils. Jocelyne viendra clore la liste des enfants en 1971. Elle est établie à Dannemarie et a deux filles. Le 14 septembre 2006, Claudine a eu l’immense bonheur d’être l’arrière-grand-maman d’une petite Léonie.

En 1993, Claudine et son mari décident de prendre leur retraite. Depuis, Claudine prend le temps de tricoter, de se promener, elle s’occupe de sa maison, de son jardin et du potager. Elle voue une grande passion aux fleurs et aux plantes. Quelques émissions à la télévision et la lecture complètent ses journées auprès de son mari.

À l’occasion de ses 80 ans, une délégation municipale conduite par le maire, Jean-Luc Finck, est venue la féliciter et porter un toast en son honneur. « Nous avons prévu une grande fête avec toute la famille en juin prochain », confie Claudine qui a hâte d’y être…


Recherche

Météo

Météo

Agenda

Oct lun mar mer jeu ven sam dim
39 27 28 29 30 01 02 03
40 04 05 06 07 08 09 10
41 11 12 13 14 15 16 17
42 18 19 20 21 22 23 24
43 25 26 27 28 29 30 31

Mairie


Mairie de Eteimbes

7 Rue de Bretten
68210 Eteimbes

Tel.: 03 89 26 93 21
Fax.: 03 89 26 98 87

Mardi : 09h-11h
Jeudi : 14h-16h
Permanence du maire et de ses adjoints:
Le jeudi de 18h00 à 19h00

Accès direct

Liens

Derniers articles

Archives

Localisation